Voyage dans la lune

1er septembre 1902.

Le Club des Astronomes , présidé par Barbenfouillis, organise une expédition vers la Lune. Adoptant la solution proposée par Jules Verne, ils construisent un canon géant permettant de lancer une fusée-obus. A son bord embarquent une équipe de voyageurs de l’espace.

Ils se plantent en plein dans œil de l’astre des nuits et y découvrent monts et merveilles : des danseuses… étoiles, des champignons à,croissance accélérée, des habitants du cru à tête de crevettes. Comme l’endroit s’avère, à la longue, inhospitalier, ils redescendent sur Terre, où ils sont accueillis en triomphateurs.

Le Voyage dans la Lune marque une étape dans l’histoire du cinéma. Il arrive six ans après la projection des frères Lumière du 28 décembre 1895 au Salon indien du Grand Café officialisant la naissance du cinéma.

C’est là sans aucun doute œuvre la plus célèbre de Georges Méliès (1861-1938), un modèle du genre «féerique» et le premier en date des films de science-fiction.
Quand Méliès le réalisa, dans son atelier de Montreuil-sous-Bois, il était à l’apogée de sa carrière. Contemporain des frères Lumière, et l’un de leurs premiers et enthousiastes spectateurs, cet homme aux dons multiples, héritier de Robert Houdin, dont il avait racheté le théâtre, expert en illusion, pyrotechnie et magie en tous genres, entrevit aussitôt les possibilités fantastiques de la nouvelle invention.

Le film n’est pas la première fiction en date, il ne révolutionne pas non plus la narration cinématographique.

Avec Le Voyage dans la Lune, il inaugure un nouveau genre : la féerie. Pour cette période du cinéma, c’est ainsi qu’on dénomme ce que l’on appellera plus tard le fantastique ou la science fiction. Ce sera dès lors son domaine de prédilection, dans lequel il va s’illustrer au moins encore pour dix ans. Les contemporains de Méliès n’avaient pas, à proprement parler, de démarche artistique.

Méliès est le premier à emprunter une voie personnelle et ce faisant à adopter une démarche artistique. Cette féerie baroque donne dans le registre comique. Dans un premier tableau, les scientifiques sont affublés de chapeaux pointus et de robes étoilées qui évoquent les personnages de Nostradamus ou de Merlin l’Enchanteur. La caution scientifique est simplement balayée faisant place à une fantaisie débridée. Sur la rampe de lancement, des jeunes filles chichement vêtues dansent et, en fanfare, allument la mèche du canon qui va propulser la fusée dans l’œil de la Lune.

Voyons voyons…

On dirait qu’on serait parti pour la lune ! Comme c’est cool … Quel beau voyage !

Maintenant… colorisé !

Le Voyage dans la lune, en couleur : une superproduction d’un des pères du cinéma, perdue pendant près d’un siècle, miraculeusement retrouvée et méticuleusement restaurée. Une nouvelle réalisation des deux seules fondations en France agissant dans le cinéma, la Fondation Technicolor pour le Patrimoine du Cinéma et la Fondation Groupama Gan pour le Cinéma, aux côtés de la collection privée Lobster Films. Les fondations ont choisi de faire appel au groupe AIR pour composer une bande-son originale, indispensable pour accompagner la diffusion internationale du film. Depuis sa première en ouverture du festival de Cannes le 16 mai 2011, le film a été diffusé dans plus de 40 pays.  Les fondations ont aussi publié un livre sur la base de leurs recherches dans les archives du monde entier pour mener à bien cette restauration : La Couleur retrouvée du Voyage dans la lune.

Allons-y ! J’écoutarais ce playlist pendant le voyage. C’est parti !

Ici je ne saivaias pas que ce film m’aurait impacté tellement (comme pour y aller 4 fois au IMAX) mais ça arrivera à la fin de l’année 2014 !

Interstellar et Hans Zimmer...

Deixa un comentari

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s